Se taper un fou-rire avec le yoga du rire.


Avant que je ne m’y intéresse, lorsque quelqu’un me disait “yoga”, je pensais “postures compliquées, respiration, transpiration et détente”. Maintenant que j’ai commencé à creuser le sujet, j’ai appris que le terme yoga englobe une philosophie qui va bien au-delà. Mais malgré ces quelques connaissances, j’ai quand même été surprise la première fois que j’ai entendu parlé du “yoga du rire” : faut-il rire en tenant une posture ? Je me vois mal le cou plié, les pieds par-dessus la tête ou en train de faire la chandelle et rire en même temps. Mais non, c’est pas si farfelu.

Cette pratique, créée par le Dr M Kataria en Inde, associe le travail de la respiration (essentielle dans tout type de yoga) avec le rire simulé. Le but est donc de s’obliger à rire en groupe jusqu’à ce que ce rire simulé devienne spontané. C’est un peu comme la fois où j’ai trouvé mes colocs pliées en deux (littéralement, l’une par terre, l’autre dans le fauteuil) et naturellement mon incompréhension à laisser place à un sourire parcouru de soubresauts. Ça n’était pas vraiment un rire simulé, mais bien un rire sans raison. Et qu’est ce que ça m’a fait du bien !

Donc le principe c’est un peu ça, rire-faux, couplé à des exercices de respirations et quelques étirements. Si ça t’intéresses, tu peux trouver des animatrices/eurs ici ou retrouver l’atelier que j’ai testé ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :