Créer mon association, pourquoi pas ?


Tu as une idée mais tu ne sais pas comment la concrétiser ? Il existe différents modèles organisationnels qui peuvent lui permettre de prendre vie. Aujourd’hui, je te parle du modèle associatif.

Ces derniers mois en tant que volontaire en service civique pour une association, j’ai compris pas mal de choses sur les avantages et les inconvénients de ce modèle, et je souhaitais partager ça avec toi.

Les avantages du modèle associatif :

1.       Il suffit d’un ordinateur, d’une connexion internet et de quelques heures devant soi pour créer une association. Seule condition préalable : former un duo. Une personne seule ne peut monter une telle structure. Il est donc très simple et rapide d’obtenir un statut officiel.

2.       Tu peux faire travailler des gens sans les payer. Et oui c’est légal. Ça s’appelle le bénévolat. L’association est un des seuls organismes pouvant avoir des bénévoles non rémunérés et donc être exemptée de cotisations sociales (à verser lorsque l’on a des employés).

3.       Pas besoin de retirer toutes ses économies de la banque. Contrairement à une entreprise, il n’est pas obligatoire de posséder un capital social pour se lancer dans l’aventure associative.

4.       Pas d’impôts, pas de TVA ! Tout est dit.

5.       La multitude d’aides existantes. Être une association, c’est pouvoir demander de l’aide et des financements étant donné que cette structure n’a pas pour objectif d’engendrer du profit. Il suffit d’un grand sourire, d’un joli discours et d’un peu de charisme. Tout le monde veut aider, il suffit de leur montrer comment ils peuvent le faire.

Les deux plus gros inconvénients tirés de mon expérience :

1.       L’argent est un levier. Sans lui, rien ne se passe. Une association dépend de financements extérieurs. Il suffit que l’entreprise apportant la plus grosse donation décide de se retirer du jour au lendemain, et paf, plus de budget. Pendant le confinement, beaucoup d’associations ont eu des difficultés du fait que les entreprises ne faisaient plus de profit donc ne pouvaient plus verser de donation. A l’inverse, un bon financement permet d’aller plus loin plus vite ! Et l’association reste toujours maîtresse de ses décisions peu importe le montant d’une donation.

2.       Les bénévoles ne sont pas toujours disponibles. Généralement ces derniers ont une activité principale à côté et celle-ci a bien sûr la priorité. Lorsque l’activité de l’association dépend de l’investissement des bénévoles, cela peut vite devenir compliqué pour la faire grandir ou tout simplement pour la maintenir active. A l’inverse, si l’association parvient à fédérer une communauté soudée, comme la communauté Makesense, alors les bénévoles deviennent de véritables leviers de développement.

Si je te parle de tout ça, c’est pour te dire qu’il y a d’autres manières de passer d’une idée à une réalité. Et si tu as un projet associatif, sache qu’un nouvel accompagnement spécialisé voit le jour cette année : La Machine à projets.

Ce programme d’accompagnement associatif est proposé par Animafac et a été conçu par une belle équipe remontée à bloc. Et tu peux leur faire confiance, une amie à moi en fait partie et je t’assure qu’elle saura t’accompagner.

Bref, c’est quoi La Machine à projets ? C’est trois mois de suivi, dont trois semaines en présentiel à Paris. Ce sont des ateliers, des conférences, du terrain. C’est un mentor d’une association reconnue. C’est un groupe de porteurs et porteuses de projet là pour se soutenir et se botter le Q.

Franchement, ça donne envie. Si j’avais un projet associatif, je m’y serais inscrite. Alors, si c’est ton cas, n’hésite pas ! Tu as jusqu’au 13 septembre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :